Née en 1982, Anvers.

Cette année Tamara Van San (1982) s’est vouée principalement à la création de sculptures en céramique constituées de petites écailles en argile, formées à la main. Cette technique est combinée avec un émail multicoloré tout aussi personnelle.

‘En posant des actes, nous montrons qui nous sommes, au-delà de nos peurs,’ écrit l’artiste. ‘Sculpter, c’est penser en posant des actes.’

Les Nouvelles Pierres ont beaucoup en commun avec les ‘Gongshi’ chinois, que Van San a découvert lors d’un séjour en Chine en 2010. En fait, les Gongshi sont des objets trouvés: ils ont été sculptés par l’érosion.

Van San fait des sculptures qui nous parlent sans être figuratifs ou géométriques. Le rêve est qu’elles inciteraient les spectateurs à avoir une série infinie de projections. L’émail muticoloré renforce les formes et augmente le jeu de la lumière et l’illusion de mouvement.