Née en 1985, Bruxelles.

Collectionner est une pathologie dont je souffre volontiers. Je crée en récoltant des matériaux que je trouve par hasard ou que je cherche dans l’espace public. J’assemble des maisons en ruine, des idées de passants, des objets trouvés… Chaque collection est un réseau d’idées, d’objets et d’événements. Chaque élément de la collection est indispensable aux autres. Ma pratique n’a pas de point central. Je suis la collectionneuse et la commissaire de mon propre musée.

Avec Make yourself comfortable, j’ai tenté de réveiller l’animal politique qui hibernait en moi, (in)volontairement endormi par des discours politiques trop complexes ou trop simplistes. M’improvisant décoratrice d’intérieur, voire femme au foyer chevronnée, j’ai créé un espace hybride, entre la salle de réunion et le salon familial, à la croisée du politique et du domestique.

Les sigles des principaux partis politiques de quelques vingt pays, couplés des logos des institutions financières les secondant, servent de motifs décoratifs aux différents éléments de ce salon. Ces sigles envahissent également une vidéo qui tourne inlassablement en boucle. Confortablement installé, le spectateur est bercé par une chanson dont les paroles sont des collages de déclarations politiques et comptines pour enfants.