Née en 1984, Bulgarie.

 

Tel un tableau, les dessins de Denitsa Todorova sont composés de différentes couches. Mais là où les différentes strates d’une peinture se démènent pour l’hégémonie de la toile, les couches de graphite de Denitsa Todorova jouent un rôle principalement révélateur. L’artiste semble essuyer une fenêtre peinte, afin de faire entrer davantage de lumière dans l’espace du spectateur. Le dessin devient ainsi la voie d’accès à la lumière du soleil. Ce que Denitsa Todorova représente dans ses dessins est à la fois abstrait et intuitif. Des questions métaphysiques ou la recherche subjective du sens de notions telles que ‘ l’infini ’ sont les sources d’inspiration qu’elle utilise pour ses dessins, et non pas les sentiments concrets. Tant le support que la couche inférieure dessinée et les modifications subséquentes contiennent des traces d’origine inconnue, notamment la présence de petites formes ou lignes clairement dues à l’emploi de certains objets et textures qui ont laissé leurs marques sur le processus de création. Ce sont exactement ces références hermétiques qui permettent au dessin de former un nouvel univers, auquel chaque spectateur donnera une interprétation personnelle. Après tout, les compositions de Denitsa Todorova nous permettent de mettre nos propres accents – ou de nous en abstenir.

Ilse Roossens