Arnaud Eeckhout: né en 1987, Charleroi.
Mauro Vitturini: né en 1985, Rome (Italie).

Le travail du collectif VOID interroge la relation que nous entretenons avec la réalité au travers de notre perception ainsi que la connaissance des choses qui en découle. Afin de décomposer les rapports qui lient l’Homme avec ces artifices, VOID cherche à créer des court-circuits entre les expériences personnelles et les représentations construites culturellement. Leurs interventions visuelles et sonores mixent les territoires interconnectés de la perception, du son, du langage et de la représentation.

La spécificité de leur pratique est de se focaliser sur les frontières et les interstices plutôt que sur l’événement même, dessinant ainsi les contours de leurs sujets en négatif. Le concept du vide (void), surface dématérialisée, sans formes et sans intentions est envisagé comme un espace propice à exprimer la réalité de façon sauvage et spontanée. L’utilisation du son, phénomène également dépourvu de matérialité accentue chez VOID le positionnement du vide comme centre de gravité.