Née en 1986, à Liège.

Le travail de Sandrine Morgante se compose de dessins, peintures, projections vidéo, écrits et animations numériques. Il se base sur des objets aussi divers que la lettre d’un amant, des scènes issues de films d’auteurs, ou des instants vidéo trouvés sur le web, ou, plus récemment, le roman Infinite Jest.
Chacun de ces «objets» est choisi pour sa forte charge émotive et son lien avec l’expression verbale. Le travail de l’artiste s’attache à en exacerber les constituants émotifs et significatifs en amplifiant le geste, la durée, le format, le mécanisme interne, ou en changeant la matérialité. Les transformations opérées vont parfois jusqu’à l’abstraction pour rappeler l’importance du point de vue.
Les oeuvres de Sandrine Morgante suggèrent que le sentimentalisme joue un rôle dans l’altération d’une vision et dans la confusion des pensées. Les nœuds, réseaux de lignes, taches et matières agrandies évoquent la circulation excessive d’une imagination émue.